New
New
Details

Format: Paperback
ISBN: 9782360572540
Collection: Monde coréen
14 x 18 cm
Weight: 305 gr
Pages: 288
First publication: 18/03/2020
Last printing: 03/2020
CLIL: 3444
BISAC: LCO004000

Read an excerpt

Les Mensonges du Sewol

Translation: François Blocquaux, Lee Ki Jung

A true poignant novel with a very contemporary resonance, against the backdrop of the daily life of the divers charged with exploring the wreck of the Sewol.

South Korea, April 16th, 2014; the Sewol shipwreck cost the life of 304 people, most of them were teenagers on a school trip. An huge scandal that highlights multiple failings, especially in the organization of costguards. This drama and its aftermath will contribute to the deposition of former korean president Park Geun-hye. The story takes the form of a written statement of the narrator - a professional diver - intended to exonerate one of his colleagues who is accused of manslaughter. He evokes the infernal search for corpses through the obscure labyrinth of the wreck, the serious trauma suffered by the divers and denounces the carelessness with which the operations were carried out, as well as the unfair accusations hold against those who have devoted themselves to return the bodies to the families. The author does not cite the name of the ship, nor those of the real protagonists, as he wish to give the novel an universal scope. He indicates in the afterword that the diver he used as model passed away. The investigation following his death led to the conclusion of a suicide. Kim Takhwan, born in 1968, is the author of successful historical novels, which have regularly been adapted to television. A committed writer, he draws his themes from Korean history to denounce injustices, call for a citizen revolution and encourage civic action. Only one of his books, Les Romans meurtriers, has been  translated in French and published by Philippe Picquier, in 2010.

Paper book
buy
€19.50
Epub
buy
€13.99

PRESS REVIEW

“… This book is direct, clear. We are almost in a journalistic account, a report of the activities and the consequences of these on men. Breathtaking  from start to finish."

(Lyvres, 13/02/2021)
Online article

« ... Mais surtout, Kim Takhwan raconte le lien que Na Kyong-su a créé avec toutes les victimes qu'il a sorties de la coque : il les voit, communique avec elles ...

Le lecteur plonge avec Na Kyong-su, se faufile dans les coursives, et part avec lui à la recherche de chaque victime, pleure avec lui, souffre avec lui ...

C'est beau, c'est magnifique, un plaisir de lecture rarement atteint ... »

(Les mensonges du Sewol un récit de l'écrivain coréen Kim Takhwan d'une exceptionnelle intensité 09/02/2021)
Download the article

« ... Une lecture bouleversante sur le travail des plongeurs chargés de remonter les corps piégés, principalement des lycéens dans l’épave du ferry Sewol en Corée du Sud ... »

(Les Mensonges du Sewol de Kim Takhwan 06/12/2020)
Online article

« ... L’auteur a choisi la forme du roman pour parler de la tragédie : un plongeur professionnel, de ceux qui se sont portés au secours des naufragés, écrit une lettre au juge chargé de l’affaire qui accuse l’un de ses collègues d’homicide ... »

(20 suggestions de lecture pour les amoureux de la Corée du Sud 24/11/2020)
Online article

"... I have been trying to sleep for an hour, I can't do it because I finished Les Mensonges du Sewol, published by l'Asiathèque. The last sentence of this novel sums it all up, "read with the heart and be indignant with the head" is totally it. … ”

(Les sortilèges des mots (Youtube video), 04/09/2020)
Online article

« ... On lit d’un trait ce livre reportage, d’une écriture fluide, bien servie par la traduction de François Blocquaux et Lee Ki-jung, tandis que défilent dans notre souvenir les visages de ces parents ravagés par la douleur, les manifestations contre la présidente de la République, à la lueur des bougies ... »

(keulmadang.com - Les mensonges du Sewol 13/06/2020)
Online article

« ... A travers la plume de l'auteur et le superbe travail de traduction, il vous sera impossible de rester de marbre ... »

(Un devoir de mémoire, pour nous tous 01/06/2020)
Online article

CONTRIBUTORS' BIOGRAPHIES

Kim Tak-hwan

Kim Tak-hwan, South Korean writer, was born in 1968. After teaching at the Higher Institute Korean in science and technology, he has devoted himself entirely to writing since 2009. He is the author of bestselling historical novels that have been the subject of numerous adaptations to the television. A committed writer, he draws his themes from Korean history to denounce the injustices, call for a citizen revolution and incite civic action. One of his books was published in French translation, Les Romans meurtriers, by Philippe Picquier, in 2010.


TABLE OF CONTENTS

Introduction
1.| Pourquoi y suis-je allé ?
les voix du 16 avril [1] : Interview du chauffeur de taxi Gong Hwan-seung, décembre 2014
2.| Je suis arrivé sur la zone
les voix du 16 avril [2] : Interview du pêcheur Ji Byeong-seok, avril 2015
3.| Deux corps, un coeur
les voix du 16 avril [3] : Interview de Jo Dam, père de Jo Hyon, lycéen rescapé, juin 2015
4.| Le premier corps
les voix du 16 avril [4] : Récit de la rencontre avec Jo Hyon, lycéen rescapé
5.| Un soldat ne discute pas les ordres
les voix du 16 avril [5] : Témoignage du kiné Hong Kil-jik
6.| Je n’ai pas encore la réponse
les voix du 16 avril [6] : Témoignage de Kang Hyon-ae, soeur aînée de la jeune victime Kang Na-rae
7.| Je n’ai pas le choix
les voix du 16 avril [7] : Interview du photo-journaliste Eun Chul-hyon
8.| Ce jour-là
les voix du 16 avril [8] : Témoignage de Choi Yong-jae, père de Hyok-seo, une des victimes
9.| Le début de la fin
les voix du 16 avril [9] : Lettre du plongeur Jo Chi-byok au plongeur Na Kyong-su
10.| Absolument
les voix du 16 avril [10] : Interview de Yoon Cheol-gyo, professeur en médecine subaquatique
11.| L’inculpation
les voix du 16 avril [11] : Interview de So In-beom, 29 ans, micro-trottoir, 6 septembre 2015
12.| De parfaits citrons
les voix du 16 avril [12] : Interview de Park Sae-hee, 29 ans, fleuriste, fiancée de Na Kyong-su
13.| Je deviens chauffeur de maître
les voix du 16 avril [13] : Interview de Kim Jong-kwan, 23 ans, serveur dans un restaurant
14.| Là où on doit se retrouver
les voix du 16 avril [14] : Interview de Bang Uk-hyon (un pseudonyme), 38 ans, fonctionnaire
15.| Elle a été notre capitaine
les voix du 16 avril [15] : Interview de Choi Ju-cheol, 53 ans, psychologue
16.| Où se cache la vérité ?
Florilège des commentaires postés sur le blog de la radio après la diffusion de l’interview de Na Kyong-su
les voix du 16 avril [16] : Interview du plongeur Lyu Chang-dae
17.| Encore des étreintes
Lettre d’outre-tombe de Yoon Jung-hu, une des victimes
Épilogue
POSTFACE de l’auteur