Nouveauté
Nouveauté
Détails

Format : Livre broché
ISBN : 9782360572724
Collection : Taiwan Fiction
14 x 18 cm
Poids : 345 gr
Nombre de page : 324
Première publication : 03/02/2021
Dernier tirage : 12/2020
CLIL : 4033
BISAC : FIC086000

Un surprenant voyage littéraire dans la jeune démocratie taïwanaise

À l’heure d’une crise mondialisée où la voix singulière de Taiwan commence à se faire entendre, le recueil de nouvelles Formosana permet aux lecteurs francophones de comprendre les trajectoires historiques et sociales de cette île dont la situation détonne dans le concert des États-nations du monde. La littérature apparaît ainsi comme un média privilégié pour voir ce que l’expérience taïwanaise a à offrir au monde. Quand la prise de parole est souvent réduite à son strict minimum (une phrase, un tweet, un post), la parole littéraire, en donnant à voir la complexité d’une société et du monde, est plus que jamais essentielle. Dans cette anthologie, dirigée par Gwennaël Gaffric, sont proposés dix textes d’auteurs différents et représentatifs de la scène littéraire taïwanaise actuelle, tous écrits après 1987 et qui abordent une multitude de facettes de l’histoire et de la société taïwanaises : son histoire politique (la colonisation japonaise, les événements du 28 février 47, la terreur blanche, le mouvement des « hors-parti », la levée de la loi martiale, le processus de démocratisation du pays…) et son histoire sociale (mouvements aborigènes, ouvriers, féministes, LGBT, étudiants, écologistes…).

Livre papier 19,50 €

BIOGRAPHIES DES CONTRIBUTEURS

Huang Chong-kai

Huang Chung-kai est né en 1981 à Yunlin (Taiwan). Diplômé d’histoire, il est actuellement rédacteur en chef de magazine littéraire Nouvelles. Il est l’auteur de trois romans, de deux recueils de nouvelles, et de plusieurs autres nouvelles parues dans des revues et magazines. Il a déjà obtenu plusieurs prix littéraires, parmi lesquels le prix du Nouveau jeune écrivain du journal United Daily. Il fait partie de la nouvelle génération d’écrivains taïwanais montante, traitant régulièrement dans ses romans le rapport de la jeunesse taïwanaise avec la globalisation. Ses oeuvres, d’inspiration postmoderne, conjuguent références à la culture populaire et expérimentations littéraires métafictionnelles.

Walis Nokan

Walis Nokan, né en 1961 dans le village de Mihu, sur l'île de Taiwan, est un écrivain issu du groupe de population aborigène des Atayal. Il a été professeur en primaire et anime de nombreux ateliers d'écriture. Dans les années 1990, sa production littéraire affirme de plus en plus un enracinement dans la culture atayal. La créativité dont il fait preuve, tant dans ses oeuvres en prose que dans ses poèmes, lui a valu de nombreux prix et distinctions. Il est l'auteur d'une des nouvelles de l'anthologie Taipei, histoires au coin de la rue, publiée en 2017 par l’Asiathèque.

Wu Ming-yi

Wu Ming-yi, né en 1971 à Taiwan, enseigne à l’université nationale de Dong Hwa. Connu pour ses engagements écologistes, il est l’auteur de plusieurs oeuvres littéraires, parmi lesquelles des recueils de nouvelles et des romans. Deux de ses romans ont été publiés en français : Les Lignes de navigation du sommeil (You Feng, 2013) et L’Homme aux yeux à facettes (Stock, 2014). Ce dernier roman a reçu le prix Fiction 2014 du Livre insulaire, attribué lors du Salon international du Livre insulaire d'Ouessant.

Stéphane Corcuff

Stéphane Corcuff (né à Brest en 1971) obtient en 2000 son doctorat à l’Institut d’études politiques de Paris. Enseignant-chercheur spécialiste du monde chinois, il étudie particulièrement Taiwan — où il a vécu de longues périodes — sous l’angle des dynamiques identitaires de ses marges, de son histoire géopolitique et de sa recomposition politique. Directeur de l’Antenne de Taipei du CEFC 2013 à 2017, il est membre du comité éditorial de "Perspectives chinoises".

Gwennaël Gaffric

Né en 1987, Gwennaël Gaffric est maître de conférences en études chinoises à l’Université Jean Moulin Lyon 3, où il enseigne la langue et la culture chinoises. Il est l’auteur de plusieurs articles en français, anglais et chinois portant sur la littérature sinophone (Chine, Hong Kong et Taïwan). Ses récentes recherches portent sur la science-fiction contemporaine en langue chinoise. Il est par ailleurs traducteur littéraire et dirige à l’Asiathèque la collection « Taiwan Fiction ».


TABLE DES MATIÈRES

Préface : "La littérature comme outil d'analyse politique" par Stéphane Corcuff

Chronologie de Taiwan par Gwennaël Gaffric

1. "C'est la faute de la statue" de Walis Nokan, traduit par Coraline Jortay
2. "Libellule rouge" de Lay Chih-ying, traduit par Damien Ligot
3. "Fleurs dans la fumée" de Yang Chao, traduit par Stéphane Corcuff
4. "Mon frère le déserteur" de Wuhe, traduit par Emmanuelle Péchenart
5. "1987, une fiction" de Lai Hsiang-yin, traduit par Matthieu Kolatte
6. "Les Titi" de Chen Yu-hsuan, traduit par Emmanuelle Péchenart
7. "La nuit du repli" de Chou Fen-ling, traduit par Lucie Modde
8. "Un cabiaï" de Huang Chong-kai, traduit par Lucie Modde
9. "L'homme aux yeux à facettes" de Wu Ming-yi, traduit par Gwennaël Gaffric

Postface : "Démocratie made in Formose" par Gwennaël Gaffric


COLLECTION

Taiwan Fiction (ISSN : 2429-7496)
La collection « Taiwan Fiction », créée en 2015, présente des œuvres littéraires d’auteurs taïwanais contemporains qui abordent avec une écriture originale les questions cruciales de notre temps.