Détails

Format : Livre broché
ISBN : 9782360571956
Collection : Monde coréen
13.5 x 21.5 cm
Poids : 321 gr
Nombre de page : 252
Première publication : 27/11/2019
Dernier tirage : 11-2020

Mes Coréens

Préface : Jean-Yves Ruaux

Tradition confucéenne versus esprit cartésien

Les Coréens sont généreux, attentionnés, solidaires, mais hypersensibles et facilement inflammables... Ils placent l'intérêt du groupe au-dessus des caprices de l'ego. Tous lutteront sans la moindre réticence pour leur pays. Ils se battront en 2002 pour que la Corée triomphe en Coupe du monde de football comme ils s’étaient battus en 1997 contre une éventuelle banqueroute. Mais voilà, ils sont susceptibles et s'en tiennent au premier coup d'œil pour jauger la personne. Si vous manquez le coche, il vous faudra du temps et des efforts pour obtenir une seconde chance. Compliqué... Bref, le Coréen est pour le Français une énigme ambulante. Avec Mes Coréens, Georges Arsenijevic, conseiller depuis 35 ans au Centre culturel coréen de Paris, offre, en vingt chapitres illustrés d’anecdotes et de scènes vécues, un guide pour mieux cerner les citoyens du Pays du Matin calme, éviter les bévues, apprendre à les toucher au cœur, avec sincérité et implication dans la relation. Mais avant tout en acquérant la connaissance des mille subtilités qui font la différence. Son expérience lui permet en effet d’analyser avec finesse ce qui constitue et distingue les codes culturels de part et d’autre. Car il s’agit de regarder l’autre, mais aussi de se regarder soi-même pour démêler ce qui peut être à l’origine de malentendus des deux côtés. Ainsi le contenu du livre est double. De manière plaisante, au gré des anecdotes, il vous offre en fait deux guides des mentalités, dont Français comme Coréens peuvent faire leur profit. 

Livre papier
acheter
25,00 €

BIOGRAPHIES DES CONTRIBUTEURS

Georges Arsenijevic

Georges Arsenijevic, psychosociologue de formation, est conseiller au Centre culturel coréen de Paris et rédacteur en chef de la revue Culture coréenne. Il est aussi l’auteur de Un Yougo chez les canaris (éd. PAC, 1986) et de trois recueils de poèmes : Le Coeur en bandoulière (éd. Saint-Germain des Prés, 1994), Les Spécialistes (éd. Nouvelle Pléiade, 2005) et Ce que je veux vous dire depuis si longtemps... (éd. Les Poètes Français, 2010).

Jean-Yves Ruaux

Jean-Yves Ruaux, historien et sémiologue, est l’auteur de Comprendre les Coréens (éditions Riveneuve).


TABLE DES MATIÈRES

Avant-propos de Martine Prost
Préface de Jean-Yves Ruaux : « Coréens, Français, guide du savoir-être »
Introduction
1. L’importance de la communication non verbale chez les Coréens
2. De la difficulté d’appréhender le code culturel coréen
3. La primauté du coeur sur la raison
4. Le débat contradictoire et la gestion des conflits : une question épineuse
5. L’hospitalité coréenne illustrée par l’histoire de M
6. Le sens de la hiérarchie et le respect dû aux aînés
7. La ténacité, la conscience professionnelle et le dévouement au travail des Coréens
8. L’esprit inventif des Coréens
– Le daeri unjeon (traduction littérale : remplacement conducteur)
– Les Kids’ Cafés
– Les toilettes coréennes, le système « Etiquette Bell »
9. Boire entre hommes — un contact de coeur à coeur à ne pas refuser
10. Des différences entre Français et Coréens dans la manière de percevoir les questions de forme et de fond
11. Esprit collectif, grégarisme et poids du groupe
12. L’attachement viscéral des Coréens à leur pays
13. Les femmes coréennes
14. L’intelligence sociale des Coréens
15. Le jeong, un sentiment très coréen en phase avec l’esprit du bouddhisme
16. Les Coréens sont-ils les Italiens de l’Asie ?
17. Le ppalli, ppalli ! et l’impatience des Coréens
18. Fonctions et significations du rire et du sourire en Corée
19. La force de résistance de la culture coréenne
20. Quelques exemples de différences comportementales et de points de vue divergents entre Français et Coréens
– De nos différences d’appréciation sur l’ancien et le moderne
– L’heure des repas
– Relation entre belle-mère et gendre
– Formalisme administratif français contre chamanisme coréen
– Le karaoké
– Les Français et la K-pop
Conclusion