Détails

Format : Livre broché
ISBN : 9782360570249
Collection : Langues INALCO
16 x 24 cm
Poids : 554 gr
Nombre de page : 336
Edition : 2012
Première publication : 07/02/1991
Dernier tirage : 07/2018

Manuel de persan, volume 1 (Livre + CD MP3)

Le persan au quotidien

Le persan tel qu’on le parle dans les rues et les bazars. Le persan écrit qu’utilisera tout Iranien dans la correspondance adressée à ses proches, ou un romancier moderne faisant dialoguer ses personnages. Aujourd’hui parlé par plus de soixante-quinze millions de personnes, le persan a toujours joui du statut privilégié de langue de haute culture dans une aire géographique très étendue du Moyen-Orient (des confins de la Turquie jusqu’à l’Inde du Nord). Cette méthode, comme toutes celles de la collection, est destinée aux étudiants, mais elle a été conçue aussi pour ceux qui souhaitent apprendre la langue par eux-mêmes. Texte, vocabulaire et développements grammaticaux sont toujours suivis d’exercices dont les corrigés sont donnés en fin de volume. L’ouvrage comporte aussi deux index : l’un lexical, l’autre grammatical. L’écoute et la répétition des textes sont le complément indispensable d’une méthode de langue parlée. Aussi le livre est-il accompagné d’un CD mp3 d’une durée totale de 4 h 45 d’écoute. Les références sont données au début des textes ou exercices concernés et un temps de répétition est laissé à l’apprenant après chaque phrase.

Livre papier 56,00 €

BIOGRAPHIES DES CONTRIBUTEURS

Christophe Balaÿ

Christophe Balaÿ est professeur de langue et littérature persanes depuis 1989 à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales. Il est docteur en littérature française et docteur d'Etat ès lettres, spécialité études iraniennes. Il a publié Aux sources de la nouvelle persane (Paris, ADPF, 1983), et La genèse du roman persan moderne (Téhéran, Ifri-Moïn, 1998). Il poursuit une œuvre de traduction des œuvres de prose persane moderne et contemporaine commencée avec un choix de nouvelles de Sadegh Hedayat (L’homme qui tua son âme, Paris, Phébus 1999), des œuvres de Houhang Golchiri (Chronique de l’histoire des mages, Le roi des noir-vêtus, Paris, éd.L’Inventaire), un roman de Shahrnoush Parsipour (Femmes sans hommes, Paris, éd. Lettres Persanes, 2006 rééd. 2012), l’intégrale de l’œuvre romanesque de Zoya Pirzad (cinq romans et recueils de nouvelles, Paris, éd. Zulma) , un roman de Fariba Vafi (Secrets de rue, Paris, éd. Zulma) et récemment un roman inédit en persan de Mahmoud Dowlatabadi, Le Colonel, (Paris, éd. Buchet-Chastel, 2012). Christophe Balaÿ a traduit la poésie de Yadollah Royaï : Et la mort était donc autre chose, Cahiers de Royaumont (en coll.), éd. Créaphis, 1997 ; Signatures (Téhéran, éd. Caravanes) ; Versées labiales, Ed. Tarabuste, 2013. Actuellement, il prépare l’édition d’une histoire de la prose persane moderne.